à 

Salle C-9019
3150, rue Jean-Brillant
Montréal (QC) Canada  H3T 1T3

[Vidéo]

Conférence de Marie-Éva de Villers, linguiste et lexicographe québécoise, connue pour son Multidictionnaire de la langue française, publié pour la première fois en 1988. Elle est titulaire d’un Ph. D. (linguistique) de l’Université de Montréal, d’un M.B.A. (marketing) de HEC Montréal et d’une licence ès lettres (lettres françaises) de l’Université de Montréal. 

Résumé de la conférence
Analyse du parcours de quelques néologismes bagués comme des oiseaux migrateurs.

Caractérisation des principaux domaines des mots émergents : écologie, nouvelles technologies de l’information, médecine, recherche, changements sociétaux.

La langue générale colonisée par les termes techniques et scientifiques.

Interférences entre le français et l’anglais : quelques exemples.

À propos de Marie-Éva de Villers

De 1990 à 2013 à HEC Montréal, elle est chercheuse agrégée et met en œuvre la politique de la qualité de la communication auprès des étudiants de l’École des HEC, une politique dont s’inspireront les autres établissements universitaires du Québec. Pendant 23 ans, elle dirige l’équipe qui enseigne le français, l’anglais, l’espagnol, le chinois des affaires et répond à de multiples consultations linguistiques au sein de l’établissement d’enseignement comme à l’extérieur.

Dans les domaines de la lexicographie et de la grammaire, elle est l’auteure du Multidictionnaire de la langue française, dont le tirage atteint maintenant le million d’exemplaires, et qui en est à sa 6e édition (2015), de La Nouvelle Grammaire en tableaux (2015), du Multiconjugueur (2012) ainsi que du Multi des jeunes, 2e éd. (à paraître en 2016) aux Éditions Québec Amérique et du Dico pratique (1989) chez Larousse.

Dans le vaste chantier visant à faire du français la langue du travail et des affaires, Marie-Éva de Villers a dirigé le secteur de la terminologie de la gestion au sein de l’Office de la langue française de 1970 à 1980 et publié de nombreux vocabulaires destinés aux entreprises ainsi qu’à l’enseignement de la gestion en français.

Elle est aussi l’auteure d’un essai sur la norme du français québécois, Le Vif Désir de durer. Illustration de la norme réelle du français québécois (2005). En 2006, elle a publié Profession lexicographe, premier titre de la collection « Profession » aux Presses de l’Université de Montréal.

 Prix et distinctions

  • En 1990, la Chambre de commerce du Québec attribue le Mercure de l'innovation aux Éditions Québec Amérique pour le Multidictionnaire de la langue française.
  • En 1998, Marie-Éva de Villers reçoit la Médaille de l’Académie des lettres du Québec pour l’ensemble de son œuvre et son engagement envers la langue française.
  • Elle est nommée Chevalière de l’Ordre national du Québec en 1999.
  • En 2004, l’Office québécois de la langue française lui attribue le prix Camille-Laurin pour sa contribution exceptionnelle à la qualité de la langue au Québec.
  • Le 8 novembre 2006, Marie-Éva de Villers reçoit le Prix Georges-Émile Lapalme (Prix du Québec) qui couronne la carrière d’une personne ayant contribué de façon exceptionnelle, par son engagement, par son œuvre et par sa carrière, à la qualité et au rayonnement de la langue française au Québec.
  • En 2008, l’Université de Montréal la nomme diplômée d’honneur et lui remet la médaille de la Faculté des arts et des sciences.
  • En 2013, elle est nommée membre de l’Ordre du Canada.
Consulté 263 fois   ·   Modifier