à 

372, rue Ste-Catherine O., espace 444
Montréal

Le travail de Cynthia Dinan-Mitchell s’organise depuis longtemps autour de ces rencontres inusitées de formes et d’objets provenant de sphères culturelles différentes. Elle a expérimenté de nombreuses façons de jumeler des motifs iconographiques hétéroclites ou encore des pratiques artistiques disparates. Dans sa recherche récente, les rapprochements s’opèrent entre des plantes dessinées, des plantes vivantes et des plantes en céramique, donnant corps à des spécimens nouveaux, croisement entre la plante d’intérieur et les bimbeloteries décoratives. Nous l’aurons compris, il ne s’agit pas simplement d’illustrer le processus de la greffe en en produisant différentes représentations décoratives, mais de traduire, sous une forme artistique et mimétique, le fonctionnement de la bouture ou de l’aboutement.

Le travail de mise en exposition explore également le concept de greffe, en faisant cohabiter dans l’espace des éléments simulant une expérimentation scientifique (boitiers de plexiglas, lampes de croissance, vidéo de documentation) et d’autres une exposition artistique (papiers peints, objets en céramique, œuvre graphique de grande dimension). Au-delà de l’effet d’étrangeté qui se dégage de cette hybridation, Greffe-moi une fleur reconduit le questionnement de Cynthia Dinan-Mitchell sur les exhibitions d’ensembles décoratifs, tout en lui permettant de revisiter une de ses préoccupations récurrentes, soit les rapports que l’art entretient avec la nature.




    • Extrait de l’essai par Pierre Rannou




Titulaire d’un baccalauréat en arts visuels de l’Université Concordia en 2002 ainsi que d’une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval en 2007, Cynthia Dinan-Mitchell a présenté son travail dans de nombreuses galeries et centre d’artistes au Québec et au Canada. L’an dernier, dans le cadre du festival d’art de Cupar en Écosse, elle a été invitée à faire une énorme installation in situ dans une ancienne cour de justice. Cette année, elle exposera au CIRCA art actuel à Montréal, à l’Atelier Circulaire à Montréal, à Open Studio à Toronto et lors de la Manif d’art 8 de Québec. Représentée par la Galerie D’Este, elle vit et travaille à Québec.


\


Christos Pantieras ausculte la fragilité des relations personnelles, voire intimes, qui se révèlent dans les communautés virtuelles. Intéressé particulièrement par la perte d’humanisme qu’un écran d’ordinateur peut engendrer, il réoriente ce moyen de communication vers des installations et des œuvres qui témoignent de ses discussions virtuelles, et souvent de leur fin abrupte. Par l’utilisation de textes reçus dans sa boîte de réception, il transpose ses observations, ses propres relations et sa vulnérabilité.

L’artiste demande : Am I Worth it ?

Il ne s’agit pas d’une question qu’il pose aux visiteurs, mais plutôt d’une réponse qu’il donne à celui qui affirme : I’m not willing to make the effort. Cette dernière phrase se révèle sur le plancher recouvert de lettres, comme un marqueur de temps, celui de la fin d’une histoire. Cette phrase, la seule parmi les lettres de l’alphabet réunies par centaines au sol de la galerie, entretient un rapport dialogique avec le titre de l’exposition. Il s’agit d’un fragment d’une conversation écrite entre deux individus, ce qui reste d’un échange courriel écrit il y a plusieurs années.





    • Extrait de l’essai par Marie-Hélène Leblanc





Né en 1973 à Ottawa, Christos Pantieras est un artiste multidisciplinaire qui travaille la sculpture, l’installation, le dessin et les techniques mixtes. En 2015, il a obtenu sa maîtrise en beaux-arts avec une spécialisation en sculpture de l’Université York à Toronto. Pantieras a participé à de nombreuses expositions solo et en groupe, dont The Ottawa Art Gallery, les Canadian Lesbian and Gay Archives à Toronto, Modern Fuel ARC, à Kingston et AXENEO à Gatineau. Son travail est représenté dans la collection de la Ville d’Ottawa et de plusieurs collectionneurs privés. Il a reçu des subventions du Conseil des arts de l’Ontario et de la Ville d’Ottawa.                                                                                                                                                                                                             

Consulté 104 fois   ·   Modifier