à 

DC-2300 (CÉLAT)
279, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (QC) Canada  H2X 1L5

Conférence internationale du CELAT

6 février 2018

12h30-13h45

DC-2300

L’ethnographie comme tentation artistique - Questions de mode ou de méthode ?

A la lumière de recherches en cours, on attisera dans cet exposé la curiosité qu’éveillent déjà depuis quelques années, d’un côté, les projets de recherche scientifiques qui assument une dimension artistique (qu’elle soit littéraire, poétique, théâtrale ou plastique) et, de l’autre, les démarches artistiques qui puisent dans la boite à outils de l’ethnographie. Ces procédés se multiplient aujourd’hui. Dans cette zone de chevauchement de plusieurs disciplines (principalement : anthropologie, performance studies, ethnoscénologie, arts plastiques/performance et études théâtrales), on privilégiera une réflexion méthodologique en se demandant si le statut épistémologique de connaissance produite sur des terrains conçus comme expérimentaux et parfois « para-ethnographiques» (Marcus) relève encore du même paradigme scientifique, ou alors s’il perd sa « dureté » et inaugure ainsi un nouveau mode d’exploration que l’on pourrait qualifier d’indisciplinaire (Catelin et Loty) par de-là la dichotomie art/science.

Bernard Müller

Chercheur et membre de l’Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS, UMR 8156, CNRS-Inserm-EHESS-Université Paris 13), il dirige depuis 2003 un séminaire à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). En association avec l’institut d’ethnologie et le Grassi Museum für Völkerkunde de Leipzig, il anime depuis 2015 le programme d’enseignement et de recherche « Museum on the couch : creative and reflexive explorations of the ethnographic collections ».

Consulté 11 fois   ·   Modifier