à 

A-4180
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (QC) Canada  H2L 2C5

Qu’apprend-on sur la charia en s’attardant aux luttes politiques que déclenche son application ?

Deux récents mouvements de contestation visant à modifier les normes juridico-religieuses appliquées par l’État libanais dans le domaine du droit de la famille serviront de fil conducteur lors de cette midi-conférence de Jean-Michel Landry. En retraçant l'évolution de ces deux mouvements (l’un sunnite, l’autre chiite), nous verrons qu’une large part de ce qu’on appelle le « droit religieux » est aujourd’hui construite par des États dits séculiers. Nous interrogerons, par la même occasion, le sens et la portée de cette construction étatique du religieux.

Jean-Michel Landry est stagiaire postdoctoral Banting à l’Université McGill et chercheur à l’Institut Français du Proche-Orient. Sa thèse, soutenue à l’Université de Californie—Berkeley, combine l’étude du Moyen-Orient et l’usage sociologique de la théorie critique. Il a publié des articles dans l’Homme, Telos, et the Immanent Frame ainsi que dans Le Devoir, La Presse et The Huffington Post.

Cette midi-conférence sera animée par Sami Aoun.

Consulté 4 fois   ·   Modifier