à 

Salle 3165-02
7101, avenue du Parc
Montréal (QC) Canada  H3N 1X9

Séminaire scientifique organisé par l'Institut de recherche en santé publique de l'Université de Montréal – IRSPUM, volet « Hors-série »

Consulter l'affiche du séminaire

Résumé :
L’objectif de ce travail est de mieux comprendre les facteurs qui expliquent l’acte de donner son sang. Nous prenons comme cadre un modèle théorique de comportement pro-social (Bénabou et Tirole, 2006) que nous adaptons au cas français où le don de sang est un acte gratuit et volontaire, et y ajoutons de l’aversion au risque. Nous utilisons les données de l’enquête Santé et protection sociale (ESPS) de l’IRDES à laquelle un module spécifique sur le don du sang a été ajouté en 2012 avec le concours de l’Établissement français du sang (EFS). Les résultats soutiennent les hypothèses élaborées dans notre cadre théorique ; on trouve notamment que les individus qui ont une aversion au risque ont moins tendance à donner leur sang. On trouve également que des considérations telles que la honte, plus que l’honneur, expliquent la décision de donner son sang en France.

Conférencier :
Nicolas Sirven
est enseignant-chercheur (MCF-HDR) au LIRAES (EA 4470) à l’université Paris Descartes et chercheur associé à l’IRDES Paris. Ses thèmes de recherche concernent l’économie de la santé, en particulier les questions liées à la protection sociale et au vieillissement démographique. Spécialisé en économétrie, notamment l’analyse des données de panel, et ayant une bonne expérience de la production de bases de données, il enseigne les techniques quantitatives à l’université Paris Descartes depuis 2013. Nicolas Sirven est aussi responsable du Master « Économie de la santé » dans cette université.

Animation :
François Béland
, professeur titulaire à l'École de santé publique de l'Université de Montréal.

  ·   Modifier