à 

Galerie principale
181, rue Saint-Antoine Ouest
Montréal (QC) Canada  H2Z 1H2

Six photographes d’architecture, crème de la profession au Québec, donnent de l'édifice de HEC Montréal leur vision de ce qui est, sans doute, le chef-d’œuvre de Dan Hanganu, vingt ans après sa construction (en consortium avec Jodoin Lamarre Pratte architectes). Tout en fournissant une belle réflexion sur la photographie d’architecture en soi, cette exposition propose de revisiter une œuvre d’architecture majeure qui demeure, encore aujourd’hui, difficile à cerner, voire énigmatique, aux yeux des critiques… Mais ô combien appréciée par ses usagers, au quotidien !

Comment situer cette œuvre dans l’ensemble des travaux de Dan S. Hanganu comme dans les courants de l’architecture moderne ? Post-moderniste, néo-brutaliste ? En attendant les analyses, la MAQ a fait plutôt appel à ces regardeurs privilégiés que sont les photographes spécialisés, qui nous prêtent leur œil aiguisé et leurs commentaires. À partir d’une commande passée à l’occasion d’un article de la revue ARQ numéro 181 de novembre 2017, se déploient ici les grandes « impressions » (à prendre aux deux sens du terme !) de Maxime Brouillet, Michel Brunelle, Alain Laforest, aussi commissaire, Steve Montpetit, Raphaël Thibodeau et Adrien Williams.

Telle qu’elle se présente, avec son complément de maquettes, documents d’archives, et interprétation libre en images faite par les étudiants de la Faculté d'aménagement toute voisine, cette exposition est aussi le modeste hommage que la Maison de l’architecture du Québec a tenu à rendre au très regretté Dan Sergiu Hanganu (né en Roumanie en 1939 et mort à Montréal le 5 octobre 2017).

On le sait, le décès subit de l’auteur du Musée Pointe-à-Callière, du Pavillon de Design de l’UQÀM, des bibliothèques Marc-Favreau et Monique-Corriveau, duThéâtre du Nouveau-Monde, et ainsi de suite…, décès survenu le 5 octobre dernier, a laissé dans le deuil notre communauté architecturale de façon brutale. L’œuvre abondante de cet humaniste, artiste d’exception (Prix du Québec notamment) et formidable figure de l’architecture de notre pays, l’une des plus marquantes et puissantes de ces 50 dernières années, attend toujours sa grande rétrospective… Ceci à l’heure même où l’équipe de l’agence Dan Hanganu architectes (maintenant intégrée dans l’agence EVOQ) continue le travail à construire ! (Par exemple avec l’agrandissement de la bibliothèque de Maisonneuve).

C’est dans ce mouvement que la MAQ a souhaité prendre un moment de pause pour contempler, appréhender, apprivoiser peut-être, si c’est possible, le mastodonte aux colonnes du Chemin de la Côte-Ste-Catherine, le tendre monstre de béton qui se déploie tout en souplesse aux flancs de notre mont Royal… Et pour remercier le grand disparu qui nous l’a laissé en héritage.

Télécharger le communiqué de presse

Consulté 6 fois   ·   Modifier