Employant la métaphore du voyage et du périple folk, François Escalmel présente une exposition d’œuvres récentes où il réinvente la notion de paysage, mais aussi l’objet peinture.  Dans des décors champêtres ou crépusculaires, l’artiste ouvre des brèches et laisse s’engouffrer de multiples réalités. Ébullition d’archétypes, d’imagerie populaire et de matière abstraite en déliquescence. Le cœur de ces douces rêveries anachroniques oscille entre un désir d’ailleurs et une reconquête de l’identité. Cette exposition offre un large panorama de l’œuvre de François Escalmel en rassemblant des films (documentaire, fiction), des peintures, des dessins, des sculptures peintes et une installation qui recrée le studio de l’artiste

Consulté 2 fois   ·   Modifier