à 

Salle B-4320
3200, rue Jean-Brillant
Montréal (QC) Canada  H3T 1N8

Conférence de Virginie Wenglenski

Biographie:
Virginie Wenglenski a mené une carrière de professionnelle et de gestionnaire pendant quelque 25 ans au sein d’entreprises françaises et québécoises. Parallèlement, elle a dirigé ses activités de recherche vers le monde des archives et de la généalogie, occupations qui l’ont incitée à réorienter sa carrière vers le domaine de l’archivistique. Diplômée de l’Université de Montréal, elle poursuit une maîtrise en sciences de l’information (archivistique). Elle s’intéresse à la problématique des archives dites sensibles et aux conséquences qu’elles peuvent avoir pour les usagers, les donateurs et les archivistes, particulièrement dans le domaine de la généalogie.

Résumé de la conférence:
La découverte du décès d’arrières grands-parents polonais à Auschwitz fut à l’origine d’une réorientation professionnelle en archivistique. À l’époque, le Mémorial de la Shoah à Paris avait fourni, via une base de données des victimes de la Shoah qui n’était accessible que par les initiés, le télex en allemand annonçant le convoi no 57 du 18 juillet 1943 Drancy-Auschwitz et la liste des victimes transportées par ce convoi. Ils étaient les numéros 948 et 949. Lorsqu’en 2000, nous nous sommes installés à Montréal, la société de généalogie juive de Montréal (JGS-Montreal) concepteur du site web Jewish Records Indexing – Poland (JRI-Poland) nous semblait être le point d’entrée exploratoire pour tenter de comprendre le parcours de cette famille immigrante, disparue de façon violente, et dont personne ne voulait parler. Internet est devenu le moteur central de nos recherches. La généalogie procède d’une recherche de parenté, de filiation qui nous rattache à un contexte de société. La généalogie juive, pour sa part, témoigne souvent d’un autre besoin, celui de combler un trou béant qu’un génocide a creusé. 

Après une rapide introduction à la particularité de la généalogie juive et polonaise, nous recenserons les services offerts par l’organisme par l’intermédiaire de ses bénévoles et ses donateurs. Nous exposerons les différentes activités pratiquées pour attirer et consolider une clientèle de plus en plus exigeante. Enfin, nous évoquerons les apports de l’organisation et les défis archivistiques rencontrés. Ces propos seront illustrés par des exemples concrets reflétant une expérience personnelle. La conclusion abordera la pertinence de telles structures et les possibilités qui leur sont offertes dans un futur proche. 

Consulté 2 fois   ·   Modifier