Mur Mitoyen devient Caligram!
Une nouvelle plateforme moderne et agréable, actuellement en version bêta.

Depuis une dizaine d’années, Maryse Goudreau porte son regard sur les bélugas du St-Laurent en lui dédiant une œuvre-archive émouvante. Engagée à accompagner l’animal en voie de disparition pendant son lent déclin, l’artiste gaspésienne lui dédie une série d’œuvres photographiques, sonores, littéraires et sculpturales. Sous l’invitation de la commissaire Noémie Fortin, elle revisite ce corpus avec des yeux d’enfant et crée des installations immersives où la mise au monde et l’extinction cohabitent.

Cette exposition destinée au jeune public nous invite à plonger dans l’univers du mammifère marin à travers des scènes de sauvetages, de naissances, de naufrages et de rencontres qui sollicitent le sens de l’ouïe, du toucher et du jeu. Adoptant une approche écoféministe, l’artiste reconnaît l’importance d’une filiation inter-espèces pour prendre soin du vivant. Elle construit un sanctuaire dédié à l’animal et utilise des images empreintes de bienveillance comme celles d’une pouponnière de bélugas et de cercles d’écoute de chants de baleine, afin de susciter la curiosité nécessaire pour réenchanter la suite du monde. En nous conviant à nous immerger à notre tour dans l’univers du mammifère marin, à nous refléter dans l’animal pour prendre conscience des impacts de sa disparition imminente, Maryse Goudreau nous pousse à changer de perspective pour voir le monde à travers l’œil d’un béluga.

Cette exposition est produite et mise en circulation par la Galerie d’art Foreman de l’Université Bishop’s.

Consulté 3085 fois   ·   Modifier