«Faire place. Une brève histoire des arts plastiques à l'Université de Montréal»

 à 

Salle 0056
2940, ch. de la Côte-Ste-Catherine, salle 0056
Montréal (Québec) Canada  H3T 1B9

Le Centre d’exposition de l’Université de Montréal présente jusqu'au 16 décembre 2017 Faire place. Une brève histoire des arts plastiques à l’Université de Montréal, une exposition de recherche qui examine de manière critique les différentes modalités de présence et d'absence de la création en arts visuels au sein de l’Université de Montréal.

Faire place prendra comme cas d’étude central l’occupation du pavillon Mont-Royal (265, avenue du Mont-Royal Ouest) par des professeurs et étudiants en arts plastiques du milieu des années 1970 jusqu’au début des années 2000, alors que l’Université de Montréal décide de la fermeture des cours en arts plastiques et de la vente du pavillon.

L’exposition tire profit de la Collection d’œuvres d’art de l’Université de Montréal, qui porte les traces du passage des professeurs, chargés de cours et étudiants en ces lieux. Ces œuvres sont mises en dialogue avec des documents et artéfacts empruntés à différentes archives institutionnelles et privées. S’y ajoutent des œuvres créées ou empruntées spécialement pour l’occasion, qui témoignent de l’importance du pavillon et de l’enseignement à l’Université pour le cheminement personnel et professionnel des artistes qui l’ont fréquenté.

Faire place reflète les préoccupations esthétiques et théoriques d’une époque, révèle certaines des tendances importantes de l’art contemporain au Québec : interventions des artistes dans la sphère publique, démarches informées par l’art conceptuel, emprunts visuels et clins d’œil à l’histoire de l’art, pratiques in situ, performatives, installatives, photographiques ou vidéographiques.

Cette exposition souhaite réactiver la mémoire d’un épisode important, mais souvent oublié de l’histoire de l’Université de Montréal. À bien des égards, l’enseignement des arts plastiques à l’Université présentait une formule novatrice d’alliage entre formation théorique et acte créatif, basée sur la recherche et l’exploration pluridisciplinaire, dont l’impact se fait encore sentir sur les pratiques actuelles.

Commissaires :
Flavie Boucher, diplômée en muséologie, poursuit des études doctorales en histoire de l'art à l'Université de Montréal, et  Daniel Fiset, historien de l'art et éducateur. Il termine actuellement un doctorat en histoire de l'art à l'UdeM au sujet des liens entre les pratiques amateures et artistiques en photographie actuelle

Avec le soutien du Fonds d’amélioration de la vie étudiante, la Faculté des arts et des sciences et le Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques.

Consulté 17 fois   ·   Modifier