Des fleurs et des monstres

 à 

176, chemin Bord-du-Lac
Pointe-Claire (QC) Canada  H3S4J7

16 mars au 28 avril 2019

Rien de tel pour vaincre la mélancolie de l’hiver que de la végétation verdoyante, une brise des tropiques, des couleurs vives et l’évocation de terres très lointaines. Nous sommes heureux d’annoncer la prochaine exposition à la Galerie d’art Stewart Hall, Des fleurs et des monstres, qui présente les œuvres récentes d’artistes locaux, Ari Bayuaji et Hua Jin, nés respectivement en Indonésie et en Chine. Bien que leurs œuvres soient formellement différentes, ces dernières se rejoignent grâce à un équilibre né de leurs oppositions. Jin propose, dans son travail photographique et vidéographique, des représentations de la nature délicates et méditatives, tandis que Bayuaji rend à la fois compte de la nature et de la culture dans ses installations colorées et texturées.

Depuis de nombreuses années, Bayuaji collectionne des objets issus de la nature et d’autres fabriqués par l’humain. Ces derniers intègrent généralement des designs et des ornements architecturaux provenant de l’Indonésie, qui sont ornés de créatures mythiques, de fleurs et de motifs géométriques. Ainsi, les installations d’Ari Bayuaji peuvent comprendre une variété de matériaux dans une même œuvre; des articles issus d’autres pays et de différentes époques accompagnés de substances naturelles y ajoutent des références transculturelles et de multiples couches de sens, tout en évoquant le thème du temps historique.

 Dans toutes ses œuvres, Jin fait allusion au caractère transitoire de notre existence. Elle met en valeur des moments fugitifs et matérialise la notion de changement par la révélation des effets du temps qui passe sur le monde naturel. Ses sujets remplissent le cadre de la photo sans que rien ne vienne nous en distraire; immergés, nous sommes appelés à nous concentrer sur ces gros plans d’une vision tranquille de la nature, à ressentir sa beauté et sa fragilité.

 Chaque artiste magnifie ses perceptions des sujets traités par une approche unique, épurée par les perspectives de son héritage, en toute complémentarité. Ensemble, ils créent une danse poétique d’oppositions et d’harmonies dans laquelle nature et culture résonnent à l’unisson.

 Bayuaji et Jin ont reçu des critiques élogieuses au Canada et à l’étranger; des prix prestigieux ainsi que des résidences leur ont été décernés. Ils ont participé à de multiples expositions individuelles et collectives dans des institutions privées et publiques, dont le Musée des beaux-arts de Montréal. Ne manquez pas cette exposition de la commissaire Iris Amizlev, parfait antidote à l’hiver, dans laquelle des monstres amicaux vivent dans des fleurs, le tout rendu avec grand art.

 VERNISSAGE : Dimanche 17 mars, 14 h

Consulté 104 fois   ·   Modifier